La secrétaire d’Etat chargée de l’enfance, Charlotte Caubel, visite un lieu de vie du Colibri

Charlotte Caubel, Secrétaire d’Etat chargée de l’enfance s’est rendue au Lieu de Vie de l’Association Le Colibri à Jambville lundi 25 juillet, accompagnée de Jean-Louis Amat, Sous-préfet de Mantes-la-Jolie, Geoffroy Bax de Keating, vice-président délégué à la protection de l’enfance du département des Yvelines et Gabriel Ouerdane, 1er adjoint du maire de Jambville.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 294480358_590441155944914_3519361001373916853_n-1024x768.jpg.

Suite à sa nomination il y a quelques mois, Charlotte Caubel s’est rendue dans l’un des neuf lieux de vie du Colibri, à Jambville. Accompagnée par le Sous-préfet de Mantes-la-Jolie, du vice-président délégué à la protection de l’enfance des Yvelines et du premier adjoint au maire de Jambville, elle a été chaleureusement accueillie par Marc Chabant, le président de l’association, Jérôme Aucordier, son Directeur Général, Fatima Labbouz, responsable de la maison, Agnès Cerbelaud, Déléguée Nationale à la communication des SGDF, ainsi que les jeunes et les éducateurs.

La secrétaire d'Etat chargée de l'enfance en visite au Colibri à Jambville
La secrétaire d’Etat chargée de l’enfance en visite au Colibri à Jambville

Après avoir fait le tour de la maison qui accueille les jeunes de 11 à 15 ans, placés à la demande d’un juge ou de leurs parents, la représentante du gouvernement a participé à une table ronde réunissant les éducateurs et les adolescents du lieu de vie. L’échange a principalement concerné la méthode éducative de l’association basée sur la méthode scoute, ainsi que le fonctionnement des lieux de vie, entre bien-être des jeunes, relation avec leurs familles et qualité de vie au travail des éducateurs et éducatrices.

Implantée dans 4 départements, l’association Colibri ouvrira son 10e lieu de vie en septembre dans le Maine-et-Loire. À Jambville, comme dans les autres structures, les 8 adultes encadrant les 7 enfants accueillis vivent ensemble au quotidien. L’objectif est de vivre autant que possible dans un cocon familial et en lien avec le village. Les jeunes vendent du miel, ce qui crée des liens, des villageois s’investissent, à l’image de Paulette, la voisine, qui vient donner des cours de français aux jeunes.

Pour Charlotte Caubel, le lieu de vie du Colibri est « un exemple vivant d’un dispositif associatif parfaitement intégré dans un village. »

Les SGDF et Le Colibri

En 2017, l’association « Le Colibri Lieu de vie » est créée par les Scouts et Guides de France. Le projet est simple : proposer la méthode scoute à des enfants et des jeunes placés par l’Aide Sociale à l’Enfance afin de les réintégrer pleinement dans la société. La pédagogie scoute apporte plus particulièrement une dynamique de projets personnels et collectifs, le partage du quotidien entre adultes et jeunes, la force du contact avec la nature.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici : https://colibri-asso.fr