Faire alliance avec la nature

« Libérons nos énergies », le nouveau Plan d’Orientation, a été lors voté des Journées Nationales. Ambitieux, il décline 3 grandes thématiques afin de permettre aux Scouts et Guides de France de continuer à relever les défis d’aujourd’hui et de demain. Parmi ces 3 axes d’engagement, « Faire alliance avec la nature », dans la lignée de la conversion écologique du mouvement, a été présenté à travers de nombreux stands et des animations lors de la journée du 16 avril. Reportage.

La nature est au cœur des préoccupations des Scouts et Guides de France ; il est donc logique qu’on la retrouve au centre du Plan d’Orientation ! Les nombreux participants qui avaient choisi dès leur inscription à l’évènement de creuser cette thématique, ont découvert des stands, installés sur l’herbe et au cœur du parc, autour de la thématique « Faire alliance avec la nature ». Il était possible de calculer son empreinte carbone, de discuter de son impact sur l’environnement, de choisir une action à mettre en place dans le futur etc. Zélie, cheftaine Louveteaux-Jeannettes de 20 ans, a décidé de découvrir l’impact des déchets. “J’ai pris comme résolution d’aller visiter une déchèterie pour comprendre comment ça fonctionne » se réjouit-elle.

Un axe pour guider les jeunes vers la nature

A tout âge, les scouts et guides apprennent à vivre dans la nature et ce plan d’orientation permet aux éducateurs et éducatrices de guider davantage les jeunes dans cet apprentissage. “Si les scouts ne passent pas par-là, qui va s’en préoccuper ?” s’interroge Ingrid, accompagnatrice compagnon dans l’Essonne. La reScouterie (à découvrir dans un prochain reportage sur le site ndlr) a attiré de nombreux jeunes participants. Le stand de réparation de vélo a également été beaucoup apprécié parce que “pratico-pratique et très concret pour les jeunes”, témoigne Frédéric, accompagnateur compagnon de 48 ans.

Chacun repart avec des idées concrètes d’action

« Il faut prendre en main le Plan d’Orientation, expérimenter, essayer, oser, pour mieux grandir” confie Eloïse, bénévole au sein d’un pôle administration et financement. Le plan donne des pistes pour que chacun et chacune puisse l’adapter à son rôle et aux personnes avec qui il ou elle souhaite découvrir la nature. Anna, cheftaine Pionniers-Caravelles, souhaite s’approprier ce nouvel outil pour “ramener la nature dans la pédagogie actuelle, faire davantage d’actions de protection pour que les jeunes soient davantage acteurs pour la préserver”.

Le Plan d’orientation est applicable à toutes les échelles. Ingrid aimerait ainsi “inciter les compagnons à être chef ou cheftaine pour transmettre à leur tour les valeurs de protection de la nature aux unités”. Zélie pense au camp de cet été avec ses louveteaux jeannettes et aux déchets qu’ils vont produire, “nous allons trier tous nos déchets et leur apprendre à se diriger dans la nature avec les cartes”. Jérôme, compagnon et écologiste engagé au quotidien, agit à son échelle : “depuis décembre, je fais en sorte de diminuer mon impact carbone : je vais au marché, je trie mes déchets et je me déplace à vélo. C’est une manière de commencer à faire ma part pour relever ce défi qui nous concerne tous et toutes”.

Pour aller plus loin, et faire durer dans le temps cette énergie verte des Journées Nationales, le Kit de la conversion écologique propose des dizaines d’idées d’actions à vivre en équipe, en unité, en groupe et territoire. Ces fiches sont disponibles dans Ressources, en tapant « conversion écologique » via le moteur de recherche. Un guide idéal pour préparer les prochains week-ends et les camps d’été !