D’Aubervilliers à Reims : le Printemps de la Rencontre fait germer le scoutisme

Le 30 mars dernier, le territoire Champagne Nord organisait sa première Activité de Scoutisme de Proximité, dans le cadre du Printemps de la Rencontre. Pour préparer cette journée, Agnieszka, membre du pôle diversité inclusion du territoire, avait participé à une Activité Scoute de Proximité pilote à Aubervilliers.

La rencontre ? C’est un axe fort que le pôle Diversité et Inclusion du territoire Champagne Nord souhaitait développer. Alors, quand Agnieszka, l’une de ses membres, a entendu parler du Printemps de la rencontre et des Activités Scoutes de Proximité (ASP), elle a totalement accroché à l’idée. Pour l’aider à mener cette initiative dans son territoire, elle a été invitée à prendre part à une des ASP pilote qui a eu lieu l’automne dernier en Ile-de-France.

Un samedi de novembre, la Rémoise est donc venue à Aubervilliers pour animer des activités destinées aux enfants issus des quartiers populaires, avec 6 autres volontaires. « Je ne connaissais personne mais entre scouts, c’est facile ! » Equipiers territoriaux, chefs, chargés de mission diversité inclusion : de nombreux profils s’étaient engagés pour animer la journée et faire découvrir le scoutisme.

Une ASP comme première étape fertile

Cette première expérience lui a montré que l’organisation d’une telle journée était assez simple. « Je ne connaissais rien du tout. Mais finalement, je me suis rendue compte que ça n’était pas compliqué à mettre en place. Il faut juste avoir des chefs et cheftaines dispos le jour J. » Une simplicité d’organisation qui a aussi donné envie à Guillaume et Marie, chefs scouts à Paris et présents à Aubervilliers, de reproduire cette initiative dans leur territoire. Un projet qui semble en bonne voie, puisqu’ils devraient animer une ASP avec leur tribu dans les semaines qui viennent. « L’ouverture aux autres, c’était un sujet dont nous avions déjà beaucoup parlé en maîtrise l’année dernière et qui nous semble vraiment important. Notre participation, avec Guillaume, à cette journée à Aubervilliers nous a aidé à faire vivre cette année ce projet à notre tribu », confie Marie.

Un projet sur le long terme

Après Aubervilliers, Agnieszka est donc rentrée en Champagne, prête à entamer l’aventure du Printemps de la rencontre dans son territoire. L’ASP de Reims est en effet la première d’une longue série. « Il y en a deux autres prévues dans le territoire : le 30 avril à Charleville et le 7 mai à Châlons. Et à terme, notre coordinateur du pôle pédagogique aimerait bien que par la suite ce soit les groupes qui dans l’année, le temps d’une réunion, organisent des ASP dans les quartiers où ils sont. » Et elle ajoute : « En tous cas, c’est sûr que nous en referons et que nous changerons de quartier pour que les autres jeunes puissent en profiter aussi. »

Dialoguer par le jeu

« De cette ASP à Reims, on est tous ressortis très contents et grandis. », se réjoui Agnieszka. « Quand on est dans un groupe ce sont les jeunes qui viennent à nous, et là c’est nous qui venons aux jeunes. C’est à nous de leur montrer qui on est, de leur proposer de venir jouer avec nous. Comme on ne les connaît pas, il faut aussi un petit temps de rencontre. Les jeux ça permet aussi de dialoguer avec eux. C’est un moyen de leur faire découvrir un peu notre monde. » Un dialogue qui a fonctionné, puisque les jeunes aussi étaient ravis : tous souhaitaient revenir si une autre ASP avait lieu dans le quartier.

Une expérience à tenter « à 100 % »

Quand on lui demande si elle a conseil à donner aux chefs qui hésitent à se lancer dans l’aventure, la réponse ne se fait pas attendre. « Qu’ils se lancent ! On pense qu’une ASP demande une super grosse organisation et qu’il faut plein de monde. Mais une fois qu’on a le thème, ensuite les idées de jeux viennent toutes seules. » L’organisation de la journée de Reims s’est effectivement résumée à quelques réunions qui portaient surtout sur les lieux, les autorisations ou les partenaires de la journée. Rien d’insurmontable donc. Et si elle devait résumer cette expérience ? « Il faut le faire à 100% ! », s’exclame-t-elle.

Toi aussi, comme le territoire Champagne Nord, sème le scoutisme avec des Activités de Scoutisme de Proximité. Pour t’accompagner dans cette démarche, l’équipe nationale Diversité Inclusion a mis à ta disposition de nombreuses ressources ! N’hésite pas aussi à te signaler sur ce formulaire pour être accompagné(e) par l’équipe du Printemps de la rencontre !

Découvre le livret du printemps de la rencontre, avec toutes les infos utiles et les conseils pour passer à l’action ! Tu peux également retrouver plusieurs fiches-outils complémentaires sur les ASP dans Ressources, rubrique Diversité et inclusion ainsi que le teaser du projet.